La Cathédrale des grenouilles

Les eaux blanchâtres de l’étang de Quéhéon nous ont évoqué un parchemin en attente d’un dessin, d’une calligraphie, d’une histoire.

Nous avons vue dans les couronnes que forment les branches de pin, les croisées d’ogives des édifices gothiques du moyen âge.
Calciner ces structures pour en accentuer le graphisme, c’est aussi nous rappeler que cet étang est une réserve d’eau destinée à contrer les incendies fréquents sur ce territoire.

Cet édifice lacustre flottant devient un sanctuaire pour les grenouilles.

Elles nous ont accompagnées de leurs chants « grégoriens « en fin de journée lorsque nous composions cette sculpture au fil de l’eau.

Régis Poisson & Sophie Prestigiacomo